La famille Frapélini

Mà’ élève seule ses deux garçons Bô et Bïdou. Tout file sereinement dans cette famille aux habitudes et aux rituels atypiques et souvent répétitifs.

À la suite d’une lettre étrange (où est indiqué que leur demeure va être remplacée par un building de 3253 étages !), les Frapélini sont contraints de plier bagages et de laisser leur maison. Ils commencent un incroyable voyage au travers des cinq continents. Ils découvrent des personnages aussi insensés que drôles, des paysages merveilleux et des rites tout à fait bizarres…

Pour Bô et Bïdou, ce périple forcé leur permettra de suivre les traces d’un père disparu et de découvrir un monde qui ne les intéressait pas jusqu’à présent. Pour Mà’, ce voyage initiatique sera un prétexte pour aider ses enfants à s’ouvrir vers l’extérieur et rencontrer les autres… Car en fait, il n’y a ni building, ni expulsion…

Création 2015

Écrit et mis en scène par Laurent Cottel
Assisté de Philbert du Rosel

 

Un spectacle interactif, où les spectateurs sont sans cesse pris à partie

La mise en scène de ce spectacle est bâtie sur l’interactivité. Le public est considéré comme un 4e acteur, on lui parle directement, il a la sensation que l’histoire se construit au fur et à mesure, grâce à cette collaboration. Destinée à rencontrer un public hétéroclite, international et intergénérationnel, l’écriture s’amuse des langues étrangères, reprenant par moments des mots, des phrases en anglais, allemand, espagnol, hollandais…

 

Scénographie La Famille Frapélini - Compagnie Les Enfants Perdus

 

 

Scénographie La Famille Frapélini - Compagnie Les Enfants Perdus

Un spectacle interprété par un enfant, un adolescent et un adulte

La compagnie est reconnue nationalement pour son travail avec enfant et adolescent. C’est la seule structure culturelle française a être soutenue par le ministère de la culture pour créer des spectacles professionnels avec l’unique présence d’enfants comédiens sur scène. L’objectif d’une création avec des enfants est la même qu’avec des adultes. Seuls les moyens changent. La compagnie explore depuis dix-neuf ans la création et la recherche théâtrale en mêlant des acteurs professionnels adultes et des enfants. Ces comédiens en herbe apportent leur propre personnalité, leur propre point de vue, leur image d’Homme en devenir… leur capacité à créer maintenant.

Il est évident que la présence d’enfants sur scène provoque un rapprochement immédiat avec le public. Les jeunes spectateurs s’identifient au premier instant aux comédiens et les adultes ont le choix d’aller y puiser leur propre enfance.

 

Le corps comme point de départ

La mise en scène s’est construite sur une forte gestuelle pour renforcer la poésie et l’imaginaire burlesque. Le travail des corps, mélangeant mime, acrobatie, clown moderne, théâtre du mouvement… en est le langage principal. Chaque situation, chaque objet est détourné pour mieux entraîner les spectateurs dans les arcanes de l’imagination. La musique en live est très présente et sert de point d’appui pour révéler les univers.

 

Scénographie La Famille Frapélini - Compagnie Les Enfants Perdus

 

Frapélini : la vie comme décor - Compagnie Les Enfants Perdus

 

Le décor s’inscrit dans la logique burlesque et créative de ce texte. Les accessoires sont sans cesse détournés (un plaid se transforme en costume, en voile ou en mur, un balai en béquille, en porte drapeau, devient l’étranger qui fait peur…). Le metteur en scène nous amène ici à s’amuser des objets du quotidien en leur réinventant une fonction et propose, au passage, une réflexion sur l’instinct de possession, l’utile et l’essentiel…

Une simple table est l’axe principal ce décor. Cet élément simple ouvre l’imaginaire de chacun et se transforme en avion, en voiture, en bateau, en maison, en chemin long à parcourir… Laurent Cottel a beaucoup travaillé sur la propension qu’ont les enfants à se créer des situations de jeu et à modifier la fonction des objets de leur quotidien.

Le travail sur l’uniformité des personnages donne aux costumes et au maquillage une place essentielle dans la scénographie. Les membres de la famille Frapélini sont très différents physiquement, mais portent au travers de leur costume des signes distinctifs. Leur teint pâle, les joues rouges et la mèche rebelle, leurs costumes… nous évoquent une lointaine filiation au monde du cirque.

 

Frapélini : accessoires décor - Compagnie Les Enfants Perdus

 

Distribution

  • Sophie Lemariey
  • Rémi Granville

et en alternance :

  • Quentin Morvan
  • Grégoire Keller
  • Jack-Alexis Mc Aleer

 

Équipe de création

  • Texte et mise en scène Laurent Cottel
  • Assistant mise en scène Philbert du Rosel

Équipe technique

  • Philbert Du Rosel
  • Yannick Fretel

En images

Dates de représentations

Le 18 décembre, Laurent Cottel et le plus jeune comédien de la troupe du spectacle étaient les invités de France 3.

Durée 6 min.

En 2017, le spectacle tournait en Chine.
Retour en vidéo sur ce moment fort du voyage des Frapélini.

Durée 5 min.

Partenaires