L'équipe

Laurent Cottel

Fondateur, auteur & metteur en scène

Laurent Cottel est un créateur polymorphe. Auteur, metteur en scène, acteur, créateur lumière…, il fonde la Compagnie Les enfants perdus à sa sortie de l’école du Centre dramatique national de Saint-Denis. Il travaille à la création de ses propres textes ou de ceux commandés par sa compagnie.

La particularité de son travail est de créer (écrire et/ou mettre en scène) des spectacles professionnels avec des enfants ou des adolescents. Il explore depuis vingt ans cette recherche théâtrale, en laissant une place prépondérante aux jeunes sur scène, qu’il considère comme de réels acteurs de notre société.

Lire la suite

Ses préoccupations sont très fortement ancrées dans un univers contemporain, à l’écoute des mutations sociétales. Pour traiter de ces sujets, ses pièces sont souvent écrites dans un mode où l’hyperréalisme et l’imaginaire se confrontent.

Il est de plus en plus souvent appelé à travailler en résidence et s’implante provisoirement dans un lieu pour créer un spectacle en recrutant des enfants et des adolescents in situ. Il utilise ensuite son réseau pour promouvoir son travail et tourner un peu partout en France. Cette démarche permet ainsi à des jeunes de rencontrer les véritables enjeux d’une création théâtrale de bout en bout.

Il est lauréat du comité de lecture du Théâtre National de Toulouse 2017 pour son texte « Et tout le tremblement », il a reçu le Prix Ado du théâtre contemporain 2014 et est Lauréat 2011 du comité de lecture du Théâtre Nouvelle génération – Centre National Dramatique de Lyon – pour le texte « El Presidente ». Il a écrit une dizaine de pièces et a obtenu plusieurs distinctions pour son travail, comme le prix Fraternité 2000 ou le prix Enfant Magazine.

Romain Darrieu

Assistant metteur en scène

Il intègre l’école du Théâtre national de Strasbourg en 2013.

Il y collabore avec Dominique Valadié, Christian Burgess, Jean-Yves Ruf, Robert Schuster, Stuart Seide, Arpad Schilling, Anne Théron, Mathieu Bauer, Rémy Bar­ché, Thomas Jolly, Françoise Rondeleux, Marc Proulx, Michele Monetta, Loïc Touzé, Philippe Berrier… En 2014 Romain reçoit le prix de la meilleure forme au concours de l’European Young Theater, à Spoleto, pour Le Mariage de Witold Gombrowicz, sous la direction de Mathilde Delahaye.

Il crée ensuite la compagnie Alphageste avec Floriane Comméléran et participe à différents tournages. Il joue aujourd’hui Shock Corridor d’après un film de Samuel Fuller, mis en scène par Mathieu Bauer et sera présent dans le In d’Avignon 2016 avec Le radeau de la méduse de Georg Kaiser, prochaine création de Thomas Jolly et créera le prochain spectacle B.Traven de Frédéric Sontag. Romain est actuellement Artiste associé au Centre dramatique national de Montreuil.

Paul Trottet

Scénographe – costumier

Après des études de scénographie à l’École supérieure d’arts appliqués Duperré à Paris, Paul Trottet collabore à plusieurs projets en équipe de décor. Au théâtre Nanterre-Amandiers, il participe à la fabrication du décor de Phèdre, mis en scène par Jean-Louis Martinelli (2013). Au théâtre de la Colline à Paris, il assiste la scénographe-costumière Marie La Rocca sur plusieurs projets dont le spectacle Vers Wanda, créé et mis en scène par Marie Rémond (2013).

En 2014, il complète son parcours d’expériences en costume pour le cinéma ou le théâtre. Il fait partie de l’équipe de Madeline Fontaine, sur la série anglosaxone Versailles, réalisée par Jalil Lespert et produite par Capa Drama et Canal+. Il rejoint Anaïs Roman pour le film Les Gardiennes de Xavier Beauvois et Un peuple et son roi de Pierre Schoeller.

Francis Martin

Compositeur

Musicien dès le plus jeune âge, Francis Martin devient attaché de presse dans une maison de disques, United Artists, où il va défendre les artistes Ike & Tina Turner, Hawkwind, Dr Feelgood et Can.

Il passe ensuite à la variété chez Barclay où il représentera le catalogue international. Il mettra en radio notamment les premiers Supertramp ou Peter Frampton. Il est engagé par Michel Bellamari pour défendre Eddy Mitchell. Il rejoint ensuite Jean-Pierre Domboy pour former un tandem ayant à cœur de promouvoir une certaine idée de la chanson française : William Sheller, Françoise Hardy, Michel Jonasz, Bill Deraime, Richard Gotainer, et Véronique Sanson. Il rencontre Alain Bashung qui vient chez lui maquetter SOS Amor.